fiscalité assurance vie

Placer son argent en assurance vie


fiscalité assurance vie

Qu'est-ce que l'assurance vie ?

L'assurance vie est un placement financier qui permet à une personne soucrivant une assurance vie d'épargner de l'argent avec comme objectif de la transmettre à un "futur" bénéficiaire en cas d'un événement lié à l'assuré tel que son décès par exemple. Cette assurance vie permet à l'assuré de percevoir des intérêts sur son contrat en fonction du capital qu'il investi. Plusieurs choix s'offre à l'assuré en fiscalité assurance vie grâce au contrat d'assurance vie :

  • En cas de vie de l'assuré, il est le seul et unique titulaire et bénéficiaire des fonds investis. A tout moment, il peut récupérer librement son capital avec ses intérêts.
  • En cas de décès de l'assuré, le capital ainsi que ses intérêts. Ils seront ainsi transmis à le ou les bénéficiaire(s) de son choix (par exemple, ses enfants, concubin, ses frères et soeurs etc...). Il est entièrement libre de choisir à qui revient son capital.

L'assurance vie est principalement utilisée dans le but d'épargner de l'argent tout en bénéficiant d'avantages fiscaux (intérêts) de l'assurance vie cumulés avec ceux du patrimoine.
Plus généralement, les contrats d'assurance vie sont ouverts afin de préparer sa retraite, se constituer un capital ou encore anticiper un projet immobilier par exemple.
Pour un contrat d'assurance décès, le souscripteur s'engage à verser un capital ou un rente (revenu périodique tiré d'un bien ou d'un capital) déterminée au sein de son contrat au bénéficiaires dans le cas où l'assuré vient à décéder avant une certaine date.


Les conseils pour investir en assurance vie

Depuis près de 20 ans, les rendements des fonds classiques des contrats d'assurance-vie comportent une baisse continue. À tel point que nombreux sont les fonds classiques (ou euros) qui, une fois les frais déduits et l'inflation prise en compte, affichent des rendements nuls, qui peuvent même devenir négatifs.
Afin d'investir le plus sereine dans votre assurance vie, les assureurs proposent des fonds euros dit alternatifs. Le plus souvent des fonds euros immobiliers, des fonds euros croissance ou encore des fonds euros dynamique. En effet, ces fonds euros dits alternatifs générent des inérêts plus avanatageux que des fonds euros classiques. Ces fonds euros sont majoritairement investis en obligations mais la part d'actifs mobiliers autres ou d'actifs immobiliers est plus nettement plus importante. Il s'agit également de placements garantis en capital. Mais les sommes détenues ne sont pas toujours accessibles à tout moment. En effet, ils peuvent être bloqués durant un certain nombre d'années défini à l'avance entre l'assureur et l'assuré. Le blocage de ces fonds offre en échange un plus grand intérêt à contratio des fonds classiques.

Souscrire une assurance vie

En tant que souscripteur, il est nécessaire de remplir certaines conditions afin de pouvoir souscrire une assurance vie :

  • Vous devez avoir la capacité juridique de souscrire un contrat
  • Respecter une limite d'âge imposée par l'assureur. A savoir, il peut être ouvert à tout âge, rien ne vous interdit de souscrir un contrat à 20, 40 ou 70 ans. Seul la capacité d'épargner diffère. (
  • Vous engager en tant que souscriveur à payer les primes prévues par dans le contrat Somme versée par le souscripteur à la banque ou à la compagnie d'assurance auprès duquel il a souscrit le contrat).
  • Remplir de manière complet le questionnaire médical remis par l'assureur

A savoir, il est aussi tout à fait possible que plusieurs personnes souscrivent ensemble un contrat d'assurance vie. On appelle ça une souscription conjointe.
La souscription conjointe d’un contrat d’assurance vie avec dénouement au premier décès, présente l’avantage au décès d’un des deux conjoints, de provoquer le dénouement du contrat : le survivant récupère alors le capital investi et les intérêts. De plus, au décès de ce dernier, les bénéficiaires perceveront les sommes placées.